Statique, actions mécaniques

Définition :

Action d’un système (objet, solide, ensemble de solides, partie d’un fluide …) sur un autre système, susceptible de déformée, de déplacer ou de maintenir en position ce dernier.
Une action mécanique est toujours exercée par un système sur un autre système.
Elle peut être une action de contact ou une action à distance (poids, magnétisme).
Elle peut être une force ponctuelle (fig 4), une force linéique (fig 5), une force surfacique (fig 6), un moment, voire un couple.
La notion de couple est simple si on connait les torseurs : c’est un torseur qui a sa résultante nulle. Sinon on peut dire qu’un couple est un moment exercé par deux forces égales mais opposées qui ne sont pas colinéaires.

Force :

 fig 1deformée  fig 2tennis  fig 3escalade
 fig 4ponctuelle  fig 5lineique  fig 6surfacique

​Moment : attention de ne pas confondre moment et rotation surtout quand on fait de la STATIQUE !

La vis ne tourne plus, on exerce un moment.

La poutre est statique mais déformée par un moment de flexion le solide est en équilibre sous l’action de 2 moments
tournevis flexion dynamometre

Statique en 2D : Il suffit de connaitre par cœur les 3 modèles suivants pour réussir le BAME.

Liaison ponctuelle

Liaison articulation qui représente une pivot, une pivot glissant, une linéaire annulaire d’axe perpendiculaire au plan, voire une rotule. Un encastrement.
Une seule inconnue dirigée vers la matière et perpendiculaire au plan tangent de contact. Deux inconnues qu’il faut placer sans “réfléchir” positive.

XA et YA. C’est le résultat qui donnera le sens!

3 inconnues : Une résultante à deux composantes XA et YA et un moment NA porté par z si le plan d’étude est x,y.

Statique en 3D : Il suffit de connaitre par cœur les torseurs de liaison.

 

Publié par

Christian VIGNON

Christian VIGNON Professeur agrégé de Mécanique IUT GMP Grenoble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.