Contraintes

C’est un concept complexe à appréhender!

Il existe la définition donnée dans le glossaire :

La définition par Augustin CAUCHY (1789-1857). Quand on soumet un corps à l’action de forces extérieures, des contraintes s’établissent par réaction, à l’intérieur de ce corps. À ces contraintes sont associées des déformations.
⇒ La contrainte détermine avec quelle intensité les atomes du matériau sont écartés les uns des autres ou comprimés les uns sur les autres.

Une approche plus pragmatique, dirait qu’il s’agit à l’intérieur de la matière d’une force sur un élément de surface interne. Elle est représentée par un vecteur comme la force qui la génère mais divisée par l’élément de surface qui accueille la force. Ces deux vecteurs sont colinéaires mais pas égaux.

L’ensemble de ces vecteurs constitue un champ de vecteurs. On parle alors du champ des contraintes sur une surface donnée (coupe fictive) à l’intérieur de la matière.

C’est la notion de contrainte qui permet d’écrire la condition de résistance d’une pièce mécanique.   〈 σ < Rpe 〉   On s’affranchit ainsi de la dimension de la pièce.

 

Publié par

Christian VIGNON

Christian VIGNON Professeur agrégé de Mécanique IUT GMP Grenoble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.