J’ai changé la matière sur le logiciel et pourtant la contrainte ne change pas!?

C’est normal!

Si vous examinez attentivement les formules qui donnent la contrainte en traction, cisaillement, flexion, torsion, vous verrez que les caracteristiques du matériaux n’interviennent pas (E, Re, coefficient de poisson…).

Par contre :
– dans la condition de résistance : Re est modifiée,
– la déformée de la pièce est modifiée (elle dépend de E).

Contraintes

C’est un concept complexe à appréhender!

Il existe la définition donnée dans le glossaire :

La définition par Augustin CAUCHY (1789-1857). Quand on soumet un corps à l’action de forces extérieures, des contraintes s’établissent par réaction, à l’intérieur de ce corps. À ces contraintes sont associées des déformations.
⇒ La contrainte détermine avec quelle intensité les atomes du matériau sont écartés les uns des autres ou comprimés les uns sur les autres.

Une approche plus pragmatique, dirait qu’il s’agit à l’intérieur de la matière d’une force sur un élément de surface interne. Elle est représentée par un vecteur comme la force qui la génère mais divisée par l’élément de surface qui accueille la force. Ces deux vecteurs sont colinéaires mais pas égaux.

L’ensemble de ces vecteurs constitue un champ de vecteurs. On parle alors du champ des contraintes sur une surface donnée (coupe fictive) à l’intérieur de la matière.

C’est la notion de contrainte qui permet d’écrire la condition de résistance d’une pièce mécanique.   〈 σ < Rpe 〉   On s’affranchit ainsi de la dimension de la pièce.

 

Pourquoi les contraintes ne sont pas considérées comme une pression : c’est la même unité !?

La pression est uniquement perpendiculaire au plan tangent de contact.

Alors que les contraintes ont deux composantes :

  • la contrainte normale qui peut être une pression de hertz dans le cas d’un contact avec une autre pièce.
  • la contrainte tangentielle qui elle est dans le plan tangent..

Du coup le vecteur qui représente la contrainte peut être incliné par rapport à la normale de contact. Ce qui n’est pas le cas pour une pression hydrostatique.